Violent incendie à Praille, « à 5 h du soir »…oui, mais à quelle date ? (1898)

Ecrit par Michel G le 16 janvier 2016 dans Historique de la commune |

titre du journal 1898 du mercredi 12 octobre 1898
« Un violent incendie s’est déclaré jeudi, à 5 heures du soir… »

Journal de Vienne 12 octobre 1898 incendie à St Clair

titre de l'autre journal 1898du jeudi 12 octobre 1898
« Dimanche à 5 heures du soir, un violent incendie a éclaté… »

Echo de Vienne 12 octobre 1898 incendie à St ClairEcho de Vienne 12 octobre 1898 incendie à St Clair (suite)

Ces deux articles sont quasi identiques…sauf qu’ils ne sont pas d’accord sur le jour de l’incendie ! Il s’est déclaré, c’est sûr, « Chez Pierre Marchand, à Praille, à 5 heures du soir » mais quel jour de la semaine ; et surtout à quelle date ? :
– jeudi 6 ou dimanche 9 octobre 1898, si l’on prend en compte la date du « Journal de Vienne »
– jeudi 5 ou dimanche 8 octobre 1898, si l’on prend en compte la date de « L’Echo de Vienne »

De toute façon, il y a quelque chose qui « ne colle pas » ! Comparons ces deux articles.
« Journal de Vienne » : « Un violent incendie s’est déclaré jeudi, à 5 heures du soir, dans la ferme de M. Pierre Marchand, à St-Clair-du-Rhône, lieu de Praille, à peu de distance de la ligne du chemin de fer.
« L’Echo de Vienne » : « Saint- Clair-sur-Rhône. Dimanche à 5 heures du soir, un violent incendie a éclaté dans la ferme de M. Pierre Marchand. Cette ferme est située sur le territoire de la commune de Saint-Clair, lieu dit de Praille, à peu de distance de la ligne du chemin de fer.
Tout le reste est pareil, hormis deux mots en plus (en gras ci-dessous) pour le « Journal de Vienne » :

« Le feu, qui a pris naissance dans la grange garnie de paille et de fourrage, a été découvert par des voisins, M. Marchand se trouvant absent.
Les habitants des environs se sont aussitôt transportés sur les lieux mais vu le manque d’eau, ils ont dû se borner à circonscrire le foyer et préserver ainsi la maison d’habitation en coupant le toit. Les bestiaux ont pu être sauvés avec beaucoup de peine. Le vin, cuve, pressoir, vin ordinaire, sont perdus. Les pertes, qui s’élèvent à plusieurs milliers de francs, sont couvertes par une assurance. Jusqu’à présent on ignore les causes de ce sinistre »

Le « Journal de Vienne », qui semble mieux renseigné, ajoute en conclusion :
« Pendant toute la nuit, la famille Marchand a veillé auprès du foyer, qui pouvait atteindre la maison d’habitation. La douleur de ces pauvres gens faisait peine à voir »

Au moins, grâce au célèbre « Almanach des Postes et des Télégraphes » pour 1898, nous pouvons affirmer que le 12 octobre est bien un mercredi !

C’est le « Journal de Vienne » qui a juste. En plus, il paraît le mercredi soir et « l’Echo de Vienne » le jeudi matin. Ce dernier a donc pu «largement s’inspirer » du précédent. Peut-être est-ce le même journaliste qui a rédigé les deux articles ?
Pour terminer : est-ce que le « Journal de Vienne » donne aussi le bon jour de l’incendie ? Probable.

La ferme de Pierre Marchand a donc brûlé le jeudi 6 octobre 1898. Où était située cette ferme à Praille ?  Vous le saurez prochainement.

Création et Copyright : Association 1804 St Clair Patrimoine© [N° R.N.A. W383003472 - SIRET : en cours]
asso1804stclair@gmail.com - Siège : Hôtel de Ville 38370 St Clair du Rhône - Mentions légales