Les métiers des villageois; 3ème épisode : le cafetier

Ecrit par Vincent Bruzzese le 21 décembre 2015 dans Economie |

Les métiers des villageois à l’aube du XXe siècle (ou l’art d’utiliser les recensements)

    – 3e épisode : le cafetier   par Michel Guironnet

Le Café Chapuis à Saint-Clair

CaféChapuis1

Collection personnelle de l’auteur

CaféChapuis2

Madame Vallet, née Defaix, m’a toujours dit que cette photo a été prise le jour du baptême.

En 1896, Louis Peillon est « cafetier » au village. Agé de 58 ans, il est marié à Marie Anne Talencier et ont deux enfants : Marie, 28 ans, « brodeuse » (sur tulles) ; et

Michel 19 ans, « journalier » [1]

En 1901, Daniel Chapuis, 33 ans, est « débitant en vin » Il est « patron » et est marié avec… Marguerite Peillon, 30 ans. Grâce au recensement de 1906, nous savons qu’il est né en 1868 à Saint Maurice l’Exil [2] et que son épouse est née en 1871 à Saint Clair. [3] La mère de Daniel (née en 1845 à Clonas) vit chez son fils en 1906. Louis Peillon, le père de Marguerite, semble bien être Louis le cafetier…et Marie Anne s’appelle, pour l’état-civil, Louise Talencier.

En 1901, au village, Pierre Montez, 31 ans, est « buraliste, débitant en boissons » En 1906, il est noté qu’il tient un « café » Né à St Clair en 1870, il a 36 ans et est marié avec Marie Meza, 34 ans, native elle aussi du village. Leur fils Joseph y est né en 1898. Pierre Montez doit louer « le fonds de café » à Daniel Chapuis, son propriétaire, qui n’exerce plus. En effet, en 1906, Daniel Chapuis est déclaré « maçon »

ChapuisMaçon1

Facture de 1901 (collection particulière)

A la Gare, en 1896, Marie Louise Durand est « débitant (de boissons) » Mêmes indications en 1901 et 1906.
Née à Ville sous Anjou en 1838 [4] Marie Louise est veuve d’Etienne Tranchand [5]

CutivetNotaire1

Journal de Vienne 17 avril 1926

Mais où est situé ce café ? Au Gabion,

à l’angle de la rue du Centre et de la rue

qui monte à Saint Prim. La maison existe

toujours et l’endroit n’a pas trop changé.

 

 

GrdRueGabion1

La Grande rue du Gabion

RteStPrim1

La route de St Prim

Merci à Vincent pour la photo

Notes

[1] Né à St Clair le 29 septembre 1876, le jour de la Saint Michel ! Son père est alors cultivateur.

[2] le 27 janvier 1868, fils de Jean, cultivateur à Givray (32 ans), et de Claudine Rieux (26 ans)

[3] Le 25 avril 1871, fille de Louis Peillon, cultivateur (32 ans) et de Louise Talencier (32 ans)

[4] Le 18 octobre 1838, au hameau de Chinay, fille de Pierre Durand et de Julie Madeleine Rozier

[5] Né à Lyon le 24 novembre 1835, fils de Mathieu Tranchand et Reine Ramay, propriétaire demeurant aux Roches, il se marie le 7 février 1863 à Ville sous Anjou

 

Création et Copyright : Association 1804 St Clair Patrimoine© [N° R.N.A. W383003472 - SIRET : en cours]
asso1804stclair@gmail.com - Siège : Hôtel de Ville 38370 St Clair du Rhône - Mentions légales